Chapitre 25

Assis tout au bout du comptoir, le boulanger attend. 
La petite fille qui n’aimait pas la crème chantilly regarde son éclair rouge et blanc. Elle trouve ça très joli, ces deux traits rouges et ce trait blanc. Elle dit maman, regarde : on dirait de la crème fraîche et moi je n’aime pas la crème fraîche, c’est beaucoup trop épais. D’ailleurs je n’en ai jamais goûté. Sa maman répond que pour les éclairs, on utilise de la crème pâtissière. Normalement.

Alors, la petite fille enfonce la cuillère dans la croûte fine de la pâte à chou, à travers la crème légère. Elle porte la cuillère à sa bouche et là, mille bulles de crème chantilly éclatent dans sa bouche. Mille bulles glacées qui se mélangent  à la saveur ensoleillée de la tomate. Mille bulles qui fondent et lui montent à la tête. La petite fille ferme les yeux. Elle dit maman, c’est merveilleux. Maman, il faut que tu goûtes.

Alors, la maman prend un peu de pâte à chou et un peu de crème. Elle porte la cuillère à sa bouche et c’est magique : la maman sourit et ferme les yeux. Elle dit, ça alors ! C’est surprenant. Non, ce n’est pas de la crème pâtissière. C’est bien de la crème chantilly, mais de la crème chantilly qui aurait été fabriquée par une fée ou par un magicien. De la crème chantilly qui aurait mangé des étoiles. La petite fille termine son éclair. Elle boit son chocolat. Au moment de partir, elle s’approche du boulanger, de l’autre côté du comptoir. Elle lui dit qu’elle a tellement aimé le goût de la tomate dans mille bulles chantilly. Que c’était comme si elle avait mangé un petit bout de l’été. Elle lui dit merci, merci beaucoup. Ensuite, elle revient vers sa maman.
_ Dis maman, est-ce que nous reviendrons demain ?

Publicités