Chapitre 20

De la pâte à pizza. De la crème chantilly avec un peu de vanille et de chocolat. Des carottes.
Derrière sa table, au fond de son laboratoire, le boulanger fatigué marmonne. Tous les enfants aiment la pizza. Son nouveau fouet fouette la crème légère, mais la crème ne monte pas. La crème s’épaissit, on dirait du beurre. Alors, il rajoute la vanille et le chocolat. Tous les enfants aiment la vanille et le chocolat. Il rajoute les carottes. Tous les enfants aiment les carottes. Tous les enfants. Y compris une petite fille de rien du tout. On va voir ce qu’on va voir ! Nom d’un petit bonhomme ! Sur une assiette, il a mis deux grosses parts de pizza au beurre chantilly vanille chocolat. Avec des carottes. Le boulanger fatigué connaît les enfants.

La petite fille ne revient pas.

Alors, le boulanger passe toutes ses nuits dans son laboratoire. Il ne dort plus. Ses yeux tombent de sommeil. Ses yeux sont rouges. Son crâne déplumé brille sur son visage fripé. Le boulanger très fatigué passe toutes ses nuits dans son laboratoire. Il marmonne. Les enfants ne sont pas sérieux. Les enfants sont des enfants. Il prépare de la pâte à pizza. De la pâte à croissants. Il découpe des dés de jambon, pour les croissants au jambon. Il bat les œufs en neige pour la mousse légère, ajoute du chocolat, pour les éclairs au chocolat.

Il s’arrête. Il réfléchit. C’est sûr, cette petite fille aime la pizza.

Il reprend son travail. Mélange le jambon et la mousse au chocolat, pour les éclairs au chocolat. Mélange le chocolat au jambon, pour les croissants au jambon. Met du fromage râpé dans la tarte aux pommes. Met des pommes dans la quiche au jambon.

Il s’arrête. Il réfléchit. C’est sûr, cette petite fille aime les carottes. Et le chocolat.

Il reprend son travail.
Met de la sauce tomate dans la crème pâtissière.
Met des fruits confits dans la quiche aux oignons.
Et un peu de moutarde sur la tarte au citron